Second tour : vote blanc.

Il va de soit que je ne poste pas ce billet dans le but de donner une quelconque consigne de vote, je serais bien prétentieux de me sentir si influent. J’ai juste envie d’expliquer pourquoi je voterai blanc au second tour des élections présidentielles 2017.

Je fais parti de ces gens qui ont voté Mélenchon au premier tour. Pour moi il s’agit du seul programme qui valait la peine. Le seul qui m’a donné envie d’aller voter « Pour ». Mais le pouvoir en place, Hollande et sa clique, ont truqué la partie.

D’abord en organisant des primaires dites de la gauche qui n’étaient en fait que les primaires des ministres PS. Même Gérard Filoche, seule candidat PS crédible a mon avis a été empêché d’y participer. Et c’est donc Hamon qui est sorti du chapeau avec un programme très proche de celui de la France Insoumise.

A ce stade on avait le choix entre voter pour un même programme à 2-3 détails près, pour Mélenchon ou pour le candidat PS. Rappelons que le PS, c’est le parti qui a porté la loi El-Khomri, la loi Macron et les multiples 49-3. Comment envisager de renouveler sa confiance à un candidat portant un programme certes alléchant mais estampillé PS, parti qui a durant 5 ans trahit tout ceux qui ont voté pour un candidat de gauche ? Quitte à voter pour le bon programme, autant voter pour le bon candidat, celui qui n’est pas du clan des traitres.

Par ailleurs, Benoit Hamon croyait tellement en sa candidature qu’il était aussi investit pour les législatives alors que la campagne pour les présidentielles battait son plein. Si un candidat n’a pas assez confiance en sa candidature au point de mettre un plan B en place avant même l’expression des suffrages, peut-être cela cache-t-il quelque chose …

Et donc ensuite, on sait à quoi ont servi ces primaires trafiquées : à faire de Benoit Hamon le bon petit soldat qu’on sacrifie au profit du vrai candidat soutenu par les éléphants du PS : Emmanuel Macron. Et ça a fonctionné. Mélenchon est arrivé 4 ème. Il serait arrivé premier si les électeurs de Hamon avaient reporté leur voie sur le candidat de la France Insoumise.

Seul le pouvoir en place pouvait manigancer une telle stratégie car il fallait faire entrer Macron au gouvernement histoire de le faire connaître un peu. Avec sa tronche de gendre idéal il a réussi à convaincre des gens de voter pour lui sans qu’ils ne connaissent aucun point de son programme. C’est pourtant le mec qui a fait en sorte, entre autre, de mettre des bus à la place des trains. Certaines compagnies de bus ont déjà fait faillite depuis. Sans parler du non sens écologique …

Bref, le pouvoir en place a réussi à priver Mélenchon et la France Insoumise de leur victoire. Au second tour on a donc Macron contre Le Pen. Il n’a jamais été question pour moi de voter FN. Mais je ne voterai pas non plus pour le candidat de la finance. Il a montré de quoi il était (in)capable en tant que ministre. Il a aussi montré à quel point il avait du mépris pour le peuple (histoire du t-shirt et du costume), etc …

Alors je pourrais m’abstenir mais le vote est obligatoire dans le programme de la France Insoumise donc même si on n’est pas encore dans la 6ème république, même si le vote blanc n’est pas comptabilisé, j’irai voter blanc.

Si c’est Le Pen qui gagne, c’est peut-être qu’on a besoin de passer par là pour rappeler aux gens pourquoi pourquoi c’est un mauvais plan de soutenir les idées malsaines du FN. C’est vrai que la collaboration c’est vieux et les cours d’histoire … c’est surtout fait pour dormir … En tant que fils d’immigrés je le vivrai mal mais je préfère en chier avec le FN au pouvoir plutôt que de céder au chantage organiser par le PS d’Hollande et ses sbires. Je ne serai pas le petit soldat qu’on envoie épauler le ronin Macron.

Si par contre, Macron l’emporte, pas par adhésion mais par peur du FN, j’aurai tout autant à m’inquiéter en tant qu’agent de l’état. Alors pourquoi je devrais lui simplifier les choses ? Mais, une fois qu’il sera en place, je lui enverrai à l’Élisée mon bulletin « Marine Le Pen » signé d’un Phi histoire de lui faire comprendre qu’on est encore là et qu’on n’oublie rien. Je vous invite à en faire autant.

Vous pouvez aussi suivre l’initiative du « deuxièmes bulletins« . L’un n’empêche pas l’autre.

Et surtout, rendez-vous aux législatives pour leur compliquer encore plus la tâche.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>