Bakar : la dessepssion.

Capture d'écran de mon téléphone

Capture d’écran de mon téléphone

Bon alors ça ne vous aura pas échappé, Momo est décédé. Lire ceci et aussi cela. Perso je ne le connaissais pas. J’ai arrêté d’écouter Skyrock un peu avant que cette radio n’entame sa perte de crédibilité (si tant est que la radio première sur le rap n’en ait jamais eut une avec un nom pareil) donc avant le recrutement de Difool. En plus, j’aime pas le foot. Ceci dit, c’est tout de même malheureux de mourir à 31 ans et je mesure la peine de la famille même si je ne doute pas que ma sympathie lui fasse une belle jambe.

Évidemment un tas de gens ont rendu hommage à Momo parmi lesquels Bakar. Un artiste de rap que je suis depuis pas mal de temps sur Facebook et dont j’aime bien les productions.

J’avais déjà repris l’artiste sur un de ses posts lorsqu’il avait publié à plusieurs reprises « On sort de tôle » accompagné d’un selfie de lui et de son staff devant la sortie des différentes maisons d’arrêt dans lesquelles il a été se produire. C’était tout à son honneur mais je lui avais fait comprendre que ces mots n’avaient pas le même poids dans sa bouche que dans celle d’un détenu. Sortir de l’établissement parce qu’on y est entré librement donner un concert n’est pas la même chose que le quitter après y avoir purgé une peine si courte soit-elle. Question de décence. Il avait répondu à l’époque qu’il comprenait ce que je voulais dire et avait dès lors cessé d’utiliser cette expression lors de ses selfies suivants.

Et là, le 25/04/2016 Bakar rend donc hommage à Momo qu’il dit avoir rencontré à plusieurs reprises dans les studios de Skyrock. Je vous laisse lire sa prose sur la capture d’écran. Plusieurs choses me gênent mais je ne relève que l’orthographe discutable. Il reste d’ailleurs encore une faute sur la capture.

Je commente donc en écrivant que lorsqu’on à la prétention de maîtriser les mots (courant chez les MC) on pourrait rendre hommage au disparu en surveillant son orthographe. J’ajoute que sans aller jusqu’à dire que c’est un manque de respect envers le défunt, ça confère à l’hommage un cruel manque de solennité.

Quelques minutes plus tard, réponse-sanction. Bakar me prie d’aller m’occuper de mes affaires, me dit que je ne suis rien ni personne (un truc dans ce goût là) et corrige dans la foulée quelques fautes. Je vais pour répondre et là, pas moyen : il a supprimé mon commentaire (et le sien du même coup) et m’a bloqué sur sa page.

Ce que ça m’inspire.

Bakar n’a jamais pris soin de son orthographe dans ses posts sur facebook. Perso, c’est pas que ça me choque plus que ça en règle générale mais il y a des publications qu’il est bon de soigner. Je peste déjà après les artistes qui parlent un français approximatif dans leur titres (genre « pour tous ceux qui z’aiment le hip-hop » – Soprano) alors dans une prise de parole officielle et s’agissant d’évoquer la mémoire d’une personne, ça m’énerve. Le Hip-hop a assez de détracteurs comme ça, pas besoin de tendre le bâton pour se faire battre.

Et qu’on ne vienne pas me cassez les couilles avec d’éventuelles origines étrangères, c’est aussi mon cas. J’ai traversé toute ma scolarité en faisant fi de l’orthographe et de la grammaire et si ma rédaction était plus que satisfaisante, elle était plombée par mes nombreuses fautes. Devenu adulte j’ai mesuré l’importance d’écrire de manière irréprochable et j’ai fait des efforts. Ma maîtrise du sujet est loin d’être parfaite mais je n’ai plus à en rougir. A tel point que je conseille les stagiaires afin qu’ils ne sabordent leur technicité par leur méconnaissance de règles élémentaires de la langue. Et puis merci aux correcteurs orthographiques, ça aide tout de même, je ne le cache pas.

Mais assez parlé de moi.

Parce que justement Bakar parle de lui. C’est normal me direz-vous, Facebook est le temple de l’égocentrisme. Mais relisez son hommage … Il y dit que le Momo le kiffait et qu’il lui avait manifesté de l’admiration. Il aurait pu évoquer un éventuel respect mutuel mais non. Il prend appuie sur la célébrité éphémère et posthume d’un individu pour hisser un peu plus haut sa propre image.

Et puis c’est quoi ce je suis rien ? Par opposition à quoi ? A Bakar ? Je ne suis peut-être pas rappeur, je n’ai peut-être pas son talent pour poser des mots sur une mélodie mais comme lui je suis un homme. Quel manque de modestie ! Quel manque d’humilité … Le mec, c’est tout juste si il te donne pas des leçons de vie à chacun de ses posts sur Facebook mais faut pas le chauffer avec ses erreurs.

C’est pas comme ça que je vois le hip-hop gars. T’apporte ta contribution, ta vision des choses, du monde. Mais tu restes humble. Ce n’est jamais agréable d’essuyer des critiques mais elles ne visent pas systématiquement à te descendre. Je n’ai jamais commenté tes propos dans ce sens.

Je me remémore ton clip qui se termine par ta biographie qui va rejoindre sur une étagère celle de grands noms du hip-hop comme Lino, IAM, NTM, etc … Je réalise à présent qu’elle serait juste bonne à caler un meuble. J’espère que ce n’est pas toi qui apprendras à écrire à celui qui rédigera ton épitaphe.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>